La Team Sans Nom


    Traduction française officielle de Claymore

    Partagez
    avatar
    Catburry

    Messages : 9
    Date d'inscription : 25/12/2010
    Localisation : Skypiea

    Traduction française officielle de Claymore

    Message  Catburry le Sam 25 Déc - 22:05

    Salutations,

    Comme vous le savez, Claymore est traduit par Glénat, dont les 2 traducteurs sont Anthony Prezman et Satoko Fujimoto.
    Il y a de nombreux débats par rapport à leur traduction, d'ailleurs je ne pense pas qu'un seul manga populaire ne soit critiqué pour sa traduction officielle française (Les noms sont souvents complètement bousillés pour les fans).

    Eh bien l'un des traducteurs officiels de Claymore, Anthony Prezman a choisi de se justifier sur certains de ses choix qui lui paraissent évidents, et d'en discuter avec les fans.

    Voici son blog : http://aetherion.wordpress.com/
    Si vous avez la flemme de chercher les liens relatifs à Claymore, je vous donne donc les 2 plus interessants (le second surtout, puisqu'il répond à de nombreuses questions qui lui ont directement été posées sur des forums ou bien en commentaire de son premier article) : http://aetherion.wordpress.com/2008/09/17/claymore-ses-fans-ses-traducteurs/ et http://aetherion.wordpress.com/2008/09/23/lettre-des-traducteurs-aux-fans-de-claymore/


    Et pour ceux qui auraient tout simplement la flemme d'ouvrir ces liens, je vous cite les passages les plus "interessants" (totalement subjectif).

    Introduction :


    Je traduis la série Claymore avec ma collègue Satoko depuis la sortie du premier volume chez Glénat. A l’occasion de la parution récente du tome 9, je me décide à ouvrir un espace de discussion avec les lecteurs de cette série, très passionnés (à juste titre) par cette oeuvre remarquable ainsi que par son traitement en français. Je ne prétends pas avoir la science infuse ni avoir fourni la traduction « parfaite ». Mais en lisant certains commentaires dans des forums comme ceux de Glénat.com ou Claymorefree.fr, j’ai senti que certains choix n’avaient pas toujours été compris, alors qu’ils nous paraissaient évidents, à Satoko et à moi. Je ne vais probablement pas tous les énumérer ici, mais je tenais à signaler, par ce premier post, que je suis ouvert à toute discussion et, pourquoi pas, à d’éventuelles propositions si elles nous semblent judicieuses.

    1) Les prénoms et les termes japonais

    L’histoire de Claymore se déroule dans un univers de type « européen ». [...] Les vêtements, l’architecture, les armures et les armes font assez explicitement référence à l’histoire de France et à sa période moyenâgeuse. L’auteur a d’ailleurs pris soin d’émailler son œuvre de nombreux clins d’œil, comme en témoignent les personnages de « Louvre » ou d’ « Orsay ». [...] C’est aussi pour cette raison que nous avons systématiquement remplacé les termes japonais, tels « yôki » ou « yôma », qui n’ont strictement rien à faire dans un tel univers.

    Si Claymore s’était déroulé au Japon, les choses auraient été différentes et il est probable que nous aurions respecté la consonance nipponne.

    Il ne s’agit donc pas de trahir l’œuvre, mais au contraire de faciliter l’immersion du lecteur dans un univers beaucoup plus proche de nous, Français, que ce que certains imaginent.

    2) L’influence des scantrads

    Apparemment, certains lecteurs éprouvent des difficultés à s’approprier notre traduction et à « rentrer dedans », parce qu’ils se sont d’abord habitués à lire les scans de la série et qu’ils ne retrouvent pas les mêmes noms ou les mêmes termes. [...] Nous traduisons Claymore directement du japonais, et nous nous appliquons autant que possible à retranscrire au mieux toutes ses subtilités, en particulier les niveaux de langue. Certains personnages s’expriment sèchement, d’autres sont en proie à la schizophrénie, certains parlent de façon extrêmement vulgaire et d’autres avec emphase dans un style très soutenu. [...] En tant que traducteurs japonais-français, nous devons également satisfaire aux canons de lecture de la langue française, où les répétitions à outrance sont malvenues. C’est la raison pour laquelle nous essayons d’apporter un peu de variété dans les termes employés. Ainsi, la répétition systématique des mots « épée » ou « guerrière » aurait fini par devenir franchement incongrue. Personne ne parle comme cela. Alors certes, on peut entrer dans les détails et expliquer certains choix, comme le « sabre véloce ». Littéralement, un sabre diffère effectivement d’une épée, mais les techniques de combat dans Claymore doivent être avant tout perçues comme des évocations, des tableaux imagés. Vous remarquerez à quel point certains personnages détournent leurs armes de leur usage initial et leur confèrent des attributs liés, par exemple, aux animaux : un faucon ou un serpent qui ondule (l’arme d’Ophélie). Répéter constamment « épée de ceci », « épée de cela », aurait fini par tuer toutes ces évocations, et rendre la traduction beaucoup trop terre à terre. [...] En revanche, certains d’entre vous ont signalé des erreurs, comme les changements de noms d’un volume à l’autre, tels Noëlle après Noël, ou Alicia après Alice. Nous le regrettons. Il nous arrive encore de devoir nous adapter au fur et à mesure de la série à certains choix, et nous en sommes les premiers désolés. Nous nous appliquerons au mieux pour que ceci ne se reproduise plus.

    Merci de votre attention et de votre intérêt pour cette belle série !

    Voilà en bref, le résumé des grandes idées que développe le traducteur de Claymore. Je trouve cela assez instructif, et je vous invite de lire la totalité des 2 articles (ça se lit très rapidement) qu'il a posté.

    Pour ma part, cela n'enlève aucun mérite aux scantrads, je pense que l'un est alimenté par une passion et nous immerge dans l'univers du manga et de la culture nippone à 100%, notamment avec la conservation de certains termes japonais. On a également des noms originaux que je trouve quand même plus classe que ceux des traductions françaises.
    D'autre part, les traducteurs officiels qui nous refourguent une traduction en français soutenu (ça fait pas de mal non plus un peu de littérature et de clins d'oeils entre 2 bulles :p) mais cadrée par des contraintes de langues et d'édition (pourquoi ne pas conserveur les vrais noms ? Après tout, on s'en fiche que le nom soit à consonnance française ou pas.).

    En tout cas je trouve que la traduction officielle de Claymore est l'une des plus réussies parmi les autres traduction officielles. Je n'ai pas constaté de barbarie affolante, contrairement à One Piece où les traducteurs nous ont remplacé "Grandline" par "La route de tous les périls" ...

    Bref, le débat sur la traduction officielle de Claymore est lancé ! D'ailleurs, que pensez vous du remplacement de "eveillé" par "exalté" ?

      La date/heure actuelle est Mer 24 Mai - 8:07